Après la CCC...Avant la Sainté-Lyon...

 

Le 9 mars 2010. J-175, début du site.

L'idée de ce site m'est venue lorsque je me suis rendu compte que préparer une course comme la CCC (98km, 5600 D+) ne pouvait se faire sans un support permettant de tout noter afin de ne pas passer à côté d'un point d'organisation ou de préparation.

Tout d'abord, qu'est ce que la CCC?

Il s'agît d'une course de fainéant.

En effet, il s'agît de la petite soeur de l'UTMB, l'Ultra Trail du Mont-Blanc. La CCC ne fait "que" 98km pour 158km pour l'UTMB...Quand je vous disait que c'était une course de fainéant !

La CCC c'est la contaction de Courmayeur-Champeix-Chamonix soient les 3 villes étapes de l'épreuve. La course passe par 3 pays: L'Italie (Départ de Courmayeur), la Suisse (Passage à Champeix) et la France (Arrivée à Chamonix).

Une balade de santé pour laquelle il faut se préparer de longs mois! Le pied!

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Le 7 décembre: J+2 après la Sainté Lyon

Dés le mardi soir la pression est montée car j'ai la confirmation qu'il y aura de la neige...beaucoup de neige. Ni une, ni deux, je commande sur le net une paire de Yaktrax...Et là, les ennuis continuent: Il neige fort sur le Limousin , région épargnée jusque là. Cette neige empêche mes Yaktrax d'arriver.. Un comble! Des Yaktrax bloquées par la neige. Finalement, le samedi matin, je me présente à l'ouverture de la Poste, explique que j'attend un colis HYPER important (tout est relatif) et miracle...La factrice allait partir, c'est le receveur qui l'a retenue. J'ai donc pu récupérer mon colis. Sur cette affaire, j'ai gagné plus de 2 heures.

Décollage à 11h. Seul. Ma femme doit rester avec les enfants et de toute façon, la course se déroulant de nuit, il était compliqué qu'elle me suive.

Arrivé à 16h à Sainté, récupération du dossard en 5' puis direction Lyon où j laisse ma voiture pour prendre la navette pour Saint-Etienne (vous suivez?) où j'arrive à 17h50.

Pile poil pour l'Assemblée Générale des Kikourous et le repas (à 200m du départ) où je retrouve mon copain Kevin, rencontré cet été lors du TGV (trail des glaciers de la Vanoise, 72km, 3800mD+). Repas de pates, café puis préparation et enfin dépôt du sac à 22h. Nous nous retrouvons au Parc des Expo en attendant le départ. On s'allonge, j'arrive même à dormir qq minutes.

A 23h30', on se positionne sur la ligne de départ pour être bien placé afin de ne pas rester coinçé par la foule. Nous sommes 5700 à prendre le départ en solo.

La suite...demain

 

Le 27 nomvembre: J-7 avant la Sainté-Lyon.

Ma femme pense que je suis trop court en kilométrage et préfèrerai que je reste à la maison le we prochain....Vu le temps, je serai effectivement mieux à la maison...Même si elle a raison sur le kilométrage, j'ai beaucoup courru cette année, ce qui va me permettre de passer cette jolie épreuve. En revanche, il ne faut pas espéer faire une perf. Moins de 8h sera très bien.

 

Le 5 novembre 2010: Dernière ligne droite.

La semaine dernière a été blanche. Pas d'entrainements et beaucoup, beaucoup de travail. Pas terrible à ce moment là de la préparation.

L'idée c'était de faire 7h20 voire un peu moins. Finalement, je serai assez satisfait de faire 7h50-8h...

Le temps perdu ne se rattrape pas

 

Le 11 octobre 2010: La Sainté-Lyon c'est dans 8 semaines...seulement!

Les séances "vite" ont recommençèes il y a 4 semaines déjà, la forme devient, les kilos me quittent (un peu). Ca devrait le faire.¨

Première séance longue de 20km samedi dernier...Il y a encore pas mal de travail à accomplir mais les bases sont là.

Dimanche, c'est la Cazinade: 23km en forêt, technique, de belles côtes. Et en plus, si il pouvait pleuvoir...Histoire de me mettre dans les pires conditions, c'est à dire celles que je pourrai rencontrer dans la nuit du 4 au 5 décembre prochain.

 

Le 18 septembre:  Fin 3 semaines de repos pour récupérer de cette période intense.

J'en ai profité pour commencer un régime qui me permettrai de me délester des quelques kilos qui me gênent vraiment sur les marathons et ultras. Je faisait 80kg (pour 1m74), j'en fait 76,7kg à ce matin. L'idée serait de descendre sous les 75kg pour ensuite stabiliser sous cette barre.

Reprise d'un entrainement sérieux à partir de ce wee-end tout en gérant le régime. Donc pas de sorties longues (sup à 1h15 env). L'entrainement sera orienté sur la VMA avec des durée de séance d'une heure à 1h30 grand maximum. Reprise des sorties longues à la fin du régime.

Mon programme d'entrainement de septembre va donc être modifié ce we.

Prochaine course: Sainté-Lyon le 5 décembre.

 

Le 2 septembre, J+6: Voilà, c'est fait...Quelle déception!

Abandon au 55ème kilomètre. 9h44 de course pour atteindre Champeix et abandonner. Je n'avais rien dans les jambes depuis le départ. J'avais même des débuts de cramps depuis la veille. Même dans les descentes, mon point fort, j'étais en galère. Je commençais à avoir mal au genou à force de compenser mon manque de tonus. Et tout cela sous 6h de pluie.

A froid, je peux dire que la préparation a été correcte. Pas top mais très correcte. L'année prochaine ( c'est décidé, je m'y ré-inscris) je compte faire une approche sensiblement identique avec 3 modifications: 1 séances de côtes par semaine dans les 3 derniers mois, pas de trail en juin si TGV début juillet et perdre du poids. Idéalement, il faudrait que je fasse 72kg. 75kg ça serait correct. Pour 80kg en ce moment...

Je pense que le problème est venu du fait que j'ai très peu bu entre lundi et mercredi. Jeudi a été très chaud, ce qui a fini de me "sêcher". Néanmoins, je vais faire une prise de sang pour m'assurer qu'il n'y ait pas une carence quelconque derrière cette défaillance.

Sinon, pour ne pas rester sur un abandon, le premier en 25 ans, je suis inscrit depuis hier à la Sainté - Lyon!

Le 23 août, J-5:  Seconde séance d'osthéopathie en 6 jours. Je pense que maintenant mes contractures dorsales sont réglées. Le sacrum était encore bloqué ce qui entrainait des tensions sur les lombaires et cervicales.

Sinon, hier, dernière sortie avant la course (45'), sous la pluis. Plus précisément l'avant dernière puisque jeudi soir j'irai faire un très léger footing (env 20-30mn) en alternant course et marche pour me dégourdir mes jambes. Tout va bien pour l'instant.

Au niveau des repas, c'est féculent à tous les repas depuis 3 jours (tapioca, pates, pommes de terres, céréales gourmandes...). Tout y passe! Je vais devenir une vraie encyclopédie des féculents. En revanche, c'est 0 viande rouge.

Au niveau préparation des affaires: Je squatte la table du salon où j'alligne toutes mes affaires. Presque tout est prêt. Me reste que les piles et à charger ma montre GPS.

Au niveau stratégie d'alimentation lors des ravitos, je pense être au point.

Au niveau gestion des changes: nous avons fait un premier point avec ma femme. Il faut que je l'entraine un peu à changer l'eau de mon camel car c'est une poche Lafuma, la fermeture se fait par un système de glissière. Il vaut mieux faire quelques essais au risque de tout perdre en route.

Au niveau logistique, nous sommes au point: Nuit à Clermont le mercredi soir. Jeudi à dimanche soir aux Bossons...avec 1h de massages le dimanche pour tout les deux. Quand je vous dis que nous sommes au point ;-)  !

Le 5 août: J-22: Dernière sortie longue: 36,4km dont 10,8 avec un ami en soirée et le reste (25,5km), de nuit.

Quelle galère! Pas de jambes, début de contracture au mollet droit,un début d'ampoule, très fatigué. Bref,la totale. Et en plus, je fais toujours 80kg....

Je vais profiter de ces 3 dernières semaines pour faire un peu de seuil, plus de sortie de plus de 1h30 d'ici au 15-16 août, puis faire du jus les 10 derniers jours. Je vais profiter d'un calme relatif au travail pour bien dormir et bien m'alimenter. Toujours un peu de gainage. Et si je pouvais perdre 1 à 2 kg...Ca sera toujours ça de moins à porter ;-)

Le 31 juillet: J-27. Retour de congés où je devais faire un max de dénivellé.

En fait, j'en ai fait "assez peu" mais je ne regrette rien car le mois de juillet a été très chargé avec le Trail des Glaciers de la Vanoise ainsi que les longues séances que je me suis tapé. Je finis le mois en ayant fait 259km et 7174D+ soi le plus "gros" mois depuis que j'ai repris (août 2005). Il faut maintenant gérer cette charge de travail pour arriver à continuer à travailler tout en récupérant....un vrai challenge.

 Le 5 juillet: J-53: Tour des Glaciers de la Vanoise à Pralognan la Vanoise, 72km, 3800 D+

13h17 de course exigeante et technique sur un parcours exceptionnel: Le Parc National de la Vanoise. Parcours très difficle tant pas le dénivellé mais également par la nature très accidenté du terrain, par les nombreux cours d'eau à traverser et par ... la neige très présente (voir photos du col de Chavière, entre autre). 2 passages à vides en côtes soit env 1h. En revanche, gros finish. env 1h 10 pour parcourir les 12 derniers kilomètres.

Le 13 juin: J-76: Trail des Lavoirs 67km, 1600D+

7h50.  Très belle course, bien organisée où j'ai rencontré de sympathiques Kikoureurs et Kikoureuses. Parcours plus difficile dans la première moitié de la course où j'ai courru dans toutes les côtes (sauf celle des Cascades). Seconde moitié de course plus en gestion. J'ai la sensation que la séance de jeudi n'ai pas été digérée. Je me rend compte que 98km ça va être très long! 

 Le 7 juin, J-82: Du long et du D+

Une période diffcile commence. Celle où je vais enchainer 2 courses en 3 semaines: trail des lavoirs (67km, 1600mD+) et le trail des glaciers de la Vanoise (72km, 3800D+). Puis vacances en Haute-Loire pour faire du dénivellé et des bornes....

Toute la difficulté va être de gérer la motivation et la fatigue. C'est certainement la période la plus importante de la préparation car tout retard pris à ce niveau sera du temps définitivement perdu

Le 23 mai, J-95: Seconde étape, grosse sortie

43km en moyenne montagne. 1174D+ entre La Fagette-Saugues-Vernet-Montaure-Monistrol d'Allier et Rochegude (Haute Loire, 1000m d'altitude moyenne env). Et retour, en autonomie complète. Départ à 6h30, temps superbe (mais frais jusqu'à 9h). Tout cela en 4h58' sans forcer, en courant dans 75% des côtes. Sac préparé pour la CCC

Quels apprentissages? le matériel (sac, chaussures, chaussettes, manchons de compressions, slip, cuissards, tee-shirt, polaire et casquette) est ok. J'ai beaucoup courru dans les côtes alors que ma période d'entrainement "côtes" n'a pas commencé, c'est très positif. La distance est passée comme une lettre à la poste. Et en plus, je n'ai pas de courbatures . YES!

En revanche, j'ai fini avec mal au dos (comme au Templiers) et jai encore une ampoule au gros orteil du pied droit. Ces points là doivent être traités pour la prochaine course: Le trail des lavoirs, 67km, 1600D+ ==> Gainage + pédicure d'ici à 3 semaines.

Le 11 mai 2010:

Séance de fractionné à 12h (30"-30") sous la pluie...Of Course! Osthéo le soir. Il était temps, le dos commencait à tirer à plusieurs endroits. Il me faut faire des abdos tous les soirs pour éviter qu'il ne lâche. De plus, cela permettra de renforcer également le psoas (muscle releveur de la cuisse, ça peut servir). Ce midi, en courant, j'ai analysé quel était le facteur limitant de ma "performance" en trail: il s'agît des courbatures aux cuisses. Cela arrive surtout après de grosses descentes (type descente du col des Posettes au Marathon du Mont-Blanc). Je pense que pour pallier à cela, il faut que je travaille en pliométrie. Je vais essayer d'inclure une séance de PPS pliométrie / semaine dés début juin. J'évaluerai son efficacité lors du trail des Glaciers de la Vanoise à Pralognan 'soit un mois après). Sachant que cette séancde supplémentaire viendra en plus de la séance de côtes hebdo déjà prévue pour débuter début juin égale

Le 6 mai 2010:

Cela fait 5 jours que le temps se dégrade pour atteindre 3°, pluie (voire neige), vent (froid forcément), debut de rhume....Bref, la totale. Tout est fait pour ne pas aller courir. Heureusement, aujourd'hui il fait un peu meilleur, je pars faire enfin ma première séance de piste depuis le marathon.

Le 18 avril 2010. J-131 avant la CCC. Fin de la première étape de la préparation : Le marathon d'Annecy.

Ce fût un joli WE avec ma femme et copains de course qui, eux aussi, ont également apprécié le parcours, l'organisation et le paysage. C'est la seconde fois que je le fais et une je suis toujours emballé par cette épreuve. De plus, avant de venir, j'avais fais la connaissance de Sfax, via Kikoukou, meneur d'allure 3h30' et de son frère. Des gens charmants et qui ont tenu formidablement bien ce rôle très ingrat et finalement assez difficile puisqu'en plus de gérer leur course, ils doivent gérer celle des autres coureurs qu'ils accompagnent.

Au final, ce marathon est la fin d'une première étape où l'objectif était de retrouver un peu de vitesse, de la résistance et un "début"de long. La bonne nouvelle c'est que le résultat est plutôt encourageant au vu du peu d'entrainements que j'ai pu faire: 3h29'08" (temps réel) ou 3h30'03" (temps officiel).

Seconde étape: Même profil d'entrainement avec du fractionné, du seuil et du long. Ce dernier point va être augmenté par rapport à la première étape soit par l'approt d'une séance supplémentaire, soit par l'allongement des séances. Le prochain jalon est le trail des Lavoirs (67km, 1500mD+) le 13 juin

Le 2 avril 2010. J-148 avant la CCC mais J-16 avant le marathon d'Annecy.

Le marathon d'Annecy, c'est la première étape avant l'arrivée à Chamonix. J'aurai voulu que cette étape soit signée par une performance mais ma motivation mise à mal par le climat de décembre et janvier s'est retrouvée proche de 0. Début d'un véritable entrainement en février soit trop peu pour espérer faire 3h... Finalement, je serait bien content de faire 3h30.

Pas suffisamment d'entrainement de vitesse, en revanche, suffisamment de poids...voire trop. Et même plus: 81kg aujourd'hui. Mon poids de forme étant autour de 68kg. Poids que je n'ai plus atteinds depuis 13 ans. Je crains que mon poids de forme actuel soit plutôt autour de 78kg....J'ai quand même espoir de faire 75kg pour la CCC (j'en ai perdu 4 entre début janvier et aujourd'hui).

Il me tarde ce marathon, je pars avec ma femme, des copains de course. Je pense que nous allons bien nous amuser et prendre beaucoup de plaisir sur ce beau parcours.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site